• Le 20 juin 2019

ETE VIVANT 2019


 
L’exposition "Précieux poisons d’Amazonie" – dans le sens le plus étendu du terme – montre l’omniprésent en Amazonie, qu’il serve d’arme de défense ou d’attaque. Les Amérindiens ont appris à dominer et à utiliser toute une gamme de ces poisons pour des fonctions parfois surprenantes. Ces produits dangereux se retrouvent dans un large éventail d’applications. Ainsi, les habitants de la forêt puisent dans l’immense variété végétale et animale pour en extraire le substantifique produit à des fins curatives, hallucinogènes, voire technologiques. C’est cette diversité que la conférence révèlera.
Cette année, la Villa Lemot offrira un bel écrin aux collections du musée Dobrée mais également aux collections extraordinaires du musée du Quai Branly-Jacques Chirac, pour l’exposition "Précieux Poisons d’Amazonie".
Une plongée dans la forêt amazonienne et une découverte des poisons « extraordinaires » qu’elle renferme. Venez découvrir comment l’homme a su profiter de ces ressources naturelles, au premier abord dangereuses, pour se nourrir, pêcher, chasser ou entrer en contact avec les esprits.
Des installations poétiques du vidéaste photographe Bastien Capela entreront en résonance avec les collections accueillies et l’architecture des lieux.
Exposition ouverte du 29 mai au 1er septembre 2019, du mardi au dimanche, de 10h30 à 18h.
Gratuit pour les – de 14 ans / Tarif réduit : 2€ / plein tarif : 3€
Visites guidées de l’exposition : du mardi au dimanche, à 11h, 14h30 et 16h.

Gratuit pour les – de 14 ans / Tarif réduit : 4€ (2€ visite + 2€ droit d’entrée) / plein tarif : 6€ (3€ visite + 3€ droit d’entrée)
Autour de l’exposition, des ateliers familles, des conférences et des spectacles sont proposés tout l’été.
Retrouvez toute la programmation sur http://grand-patrimoine.loire-atlantique.fr/precieux-poisons-amazonie

Stéphen Rostain  est archéologue et directeur de recherche au CNRS, il travaille depuis 35 ans en Amazonie, où il a organisé et dirigé plusieurs programmes interdisciplinaires et internationaux. Il est l’auteur de plus de 300 publications, parmi lesquelles une trentaine de livres. Outre le catalogue de l’exposition, son dernier livre, en 2017, est Amazonie. Les 12 travaux des civilisations précolombiennes, coll° Science à plume, Belin, Paris.