La conférencière est présentée et interrogée  par Madie Magimel
Ariane Chemin, grand reporter au Monde,  a publié une dizaine d’essais dont certains en collaboration avec Raphaëlle Bacqué, notamment la Communauté (janvier 2018) sur la ville de Trappes «  un morceau de France, les défis d’aujourd’hui » précise Ariane Chemin. En mai dernier elle a publié, Tout une époque, enquêtes et reportages 2005-2018 Edit. Robert Laffont
Petites histoires et anecdotes sur des personnalités qui marquent la fin d'une époque, tel est le propos d'Ariane Chemin. « La politique m'a toujours passionnée, mais aujourd'hui, je suis plus inquiète de ce qui se passe avec l'arrivée de nouveaux paradigmes ». Interrogée, par Madie Magimel, la conférencière évoquent des enquêtes et des reportages, concernant parfois des inconnus – Rafaêl, l’inconnu de la Concorde -  en réalisant souvent un « pas de côté » pour adopter un angle journalistique différent.
« Ce sont des petites fables qui racontent quelque chose de notre époque ». Ariane Chemin évoque, tour à tour, Jean d'Ormesson et son mépris du Monde, le silence de Jean-Luc Mélenchon après le premier tour de l'élection présidentielle, la solitude de Fillon au Trocadéro… « Le pouvoir est aussi dans le monde culturel », explique la conférencière en rappelant le procès que lui a intenté Michel Houellebecq. (et qu'elle a gagné!) « Peut-on faire le portrait de quelqu'un sans le rencontrer ? », s'interroge-t-elle.
A Chemin
Ariane Chemin évoque aussi les critiques des politiques vis à vis de la presse. « En 2017, Emmanuel Macron était le seul candidat à ne pas critiquer la presse ! Les journalistes sont très attaqués, les Gilets Jaunes critiquent les médias...Je suis très inquiète de l'évolution des relations entre la presse et les réseaux sociaux ».
Par les questions du public,  seront notamment évoqués des reportages sur la Corse, la ville de Trappes et ses jeunes partis en Syrie, la difficulté d'écrire sur l'islamisme, le statut du Monde et l'indépendance des journalistes, face aux nouveaux propriétaires des médias, l’affaire Benalla...
Patrice SAINT-ANDRE avec les notes de Jean-Pierre Benoît - (4-12-2018)