Interrogé par Madie Magimel, Patrick Mahé s’est livré de bonne grâce, et avec brio, aux nombreuses questions sur l’histoire de Paris Match depuis sa création en 1949 jusqu’à nos jours.
Cette histoire est aussi l’Histoire contemporaine dans ses évènements marquants et ses personnalités de premier plan, mais également  le monde en marche dans ses transformations sociales, culturelles, économiques, médiatiques, en donnant à la photo le message essentiel.
La converture jointe de la série des numéros spéciaux par décennie, dont Patrick Mahé est rédacteur en chef et vient de publier le premier numéro "Nos années 1950",  illustre tout à fait le grand éclectisme et la place unique  de Paris Match.
Des meilleures  couvertures : Elizabeth II 2 231 600 ex. et de Gaulle 2 211 560 ex. "Adieu à de Gaulle", en passant par la « création » de BB, Brigitte Bardot épousée et promue par l’ex  reporter de Match Roger Vadim, également le destin tragique du reporter Jean-Pierre Pedrazzini  "James Dean français" mitraillé par un char russe à Budapest en 1956, la plume de Raymond Cartier, l’Affaire Grégory et beaucoup d’autres faits divers dramatiques dans toutes les mémoires, le destin tragique de Lady Diana, la saga de la principauté, le scoop de la première photo de Mazarine Pingeot, le 11 septembre 2001, les 69 couvertures (record) de Johnny Hallyday, sans oublier le gros ratage des pseudos "Carnets d’Hitler" malgré beaucoup de précautions, Mai 68 bien sûr, Jean Roy, Diên Biêm Phu, l’Algérie… Autant de récits, de secrets de rédaction, de pages d’Histoire grande et petite, présentée avec précision, professionnalisme et empathie, par Patrick Mahé.
Jean-Claude Charrier
Avril 2018
Paris MatchP Mahé