• Le 11 octobre 2022
    SALLE DOLIA
    Rue de la Cressonnière Saint Georges de Montaigu
    • Entrée gratuite pour les adhérents UP - 5 € tout public
    • Aucune réservation, billetterie sur place (entrée dans la limite des places disponibles)
    false false

Crise de l’énergie : Nous vivons désormais l’époque de l’anthropocène, ère géologique où la planète Terre évolue davantage par l’intervention de l’Humanité que par les forces telluriques ou cosmologiques. Derrière cette révolution, il y a l’exploitation des énergies fossiles, généreusement stockées par la planète pendant des millions d’années. Les événements récents : le pic passé de production du pétrole, la guerre en Ukraine et la détérioration du climat mettent en lumière l’importance de l’énergie dans nos civilisations et donc leur fragilité liée à cette dépendance. Malgré leur apparente simplicité, des questions comme : qu’est-ce que l’énergie ; quelles sont ses formes ; comment en faire le bilan pour nos activités, comment caractériser la qualité des différentes sources, etc. n’ont pas de réponses évidentes....

Ceci rend les débats publics confus, comme ceux concernant les usages de la voiture électrique, des éoliennes ou des panneaux solaires.
Une fois ces points discutés (éclaircis ?), nous aborderons la notion d’entropie qui est la face cachée de la crise de l’énergie ; l’entropie caractérise la décroissance inéluctable de la qualité de l’énergie et la Science nous démontre qu’elle ne peut que croître. Plus qu’une crise de l’énergie, l’humanité doit faire face à une crise de l’entropie, nous en discuterons l’implication dans nos vies et sur l’évolution globale de la planète Terre.

Bernard Remaud
Docteur d'État ès sciences physiques (1971), il a fait l’essentiel de sa carrière universitaire à Nantes. Il est notamment professeur puis directeur de l’IRESTE, l’école d’ingénieurs de l’université de Nantes et sera porteur du projet Polytech’Nantes, première école polytechnique universitaire française. Créateur, puis coordonnateur, du réseau Polytech, il sera vice-président de la CDEFI, administrateur puis directeur de l'école polytechnique de l'université de Nantes. Outre ses fonctions à la présidence de la CTI, Bernard Remaud est membre du comité de sélection du programme européen Erasmus Mundus, président du GIP Atlantech, groupement des universités et écoles de la région des Pays-de-la-Loire.
Il est l’auteur de plus de 80 publications dans les revues internationales.
Bernard Remaud est chevalier de l'Ordre du Mérite, médaillé d'Argent du CNRS, officier dans l'Ordre des Palmes académiques.