Pas de possibilté de se regrouper cette année dans les amphis de l'Université de Nantes ? Qu'à cela ne tienne ! Vos conférenciers s'adaptent et vous proposent un nouveau rendez-vous hebdomadaire en direct ! Une programmation éclectique de conférences inédites à retrouver sur notre WEBTV chaque jeudi à 14h30 en suivant ce lien :  https://mediaserver.univ-nantes.fr/lives/universite-permanente-en-direct/


Au programme, chaque jeudi à 14h30, du 5 novembre au 18 février :

Jeudi 05 novembre 2020 à 14h30

Marie FAVEREAU-DOUMENJOU - Gengis Khan et l’Empire mongole (en partenariat avec le Château des ducs de Bretagne)

Marie Favereau-Doumenjou, Maître de conférences à l’Université Paris Nanterre-Paris 10.
Elle est l’auteur de plusieurs ouvrages sur l’empire mongol et l’islam, dont La Horde d’or et le Sultanat mamelouk : naissance d’une alliance (Institut français d’archéologie orientale, 2018). Elle sera l’auteur de l’introduction du catalogue de l'exposition "Fils du Ciel et des Steppes" Gengis Khan et la naissance de l'Empire mongol qui est reportée en octobre 2024.
Replay de conférence en cliquant ici.
                                                                 


Jeudi 12 novembre 2020 à 14h30 : 

Bruno DOUCEY et Murielle SZAC - Pablo Neruda et l’aventure du Winnipeg

À l’occasion de la parution du roman (jeunesse) de Bruno Doucey, "Pablo Neruda, Non à l’humanité naufragée" (Actes Sud)
"La plus grande fierté de sa vie". Le poète chilien Pablo Neruda, magistral écrivain, prix Nobel de littérature, condamné à l’exil politique, parlait ainsi du Winnipeg, ce bateau grâce auquel il accomplit le sauvetage de milliers de réfugiés espagnols. Une aventure étonnante et méconnue qui résonne de manière brûlante avec notre actualité. L’insoutenable réalité contemporaine des bateaux chargés de réfugiés, rejetés par tous, a donné à Bruno Doucey le désir de faire revivre l’aventure exemplaire du Winnipeg de Neruda. Il connaît bien la force des poètes capables de transformer leur indignation en actes.

Murielle Szac est écrivain, journaliste et éditrice. Elle a publié une quinzaine d’ouvrages pour la jeunesse, dont les Feuilletons de la mythologie grecque en 100 épisodes (Éditions Bayard) qui lui valent un immense succès. Ses romans ont souvent une trame sociale ou politique car elle mêle étroitement engagement et écriture. Elle a créé en 2008 la collection Ceux qui ont dit Non qu’elle dirige chez Actes Sud Junior. Aux Éditions Bruno Doucey, elle dirige les collections « Poés’idéal », « Sur le fil » et « Poés’histoires »
Bruno Doucey est un écrivain et un éditeur de poésie. Il dirige les Editions Seghers de 2002 à 2010. Désormais installé à Paris, il est également l'auteur d'une œuvre personnelle poétique et romanesque.
Bruno Doucey et Murielle Szac fondent en 2010 les Éditions Bruno Doucey (diffusion: Harmonia Mundi) : "Une poésie vivante et généreuse, ouverte et offerte à tous, une poésie qui ouvre nos horizons et nous rend plus forts ensemble, voilà la poésie que cette maison d’édition veut promouvoir."  En 2019, un des auteurs qu'ils éditent, Yvon Le Men, reçoit le Prix Goncourt de la poésie
Replay de conférence en cliquant ici
 



Jeudi 19 novembre 2020 à 14h30 :

Sébastien MAILLARD -  Les cartes de l'Union européenne dans le monde post-covid - Cycle Géopolitique Conférence en audio

Sébastien Maillard, actuellement directeur de l’Institut Jacques Delors a été journaliste à La Croix, où il a dernièrement couvert la campagne d’Emmanuel Macron. Auparavant correspondant du quotidien à Bruxelles puis à Rome, il a effectué de nombreux reportages à travers le continent. Spécialiste des affaires européennes, qu’il a enseignées à Sciences Po (Paris) et pour Boston College, engagé dans diverses actions pour l’Europe (EuropaNova, Comece, Maison Robert Schuman),
Réécouter l'audio-conférence de Sébastien Maillard
 



Jeudi 26 novembre 2020 à 14h30 :

Olivier MIGNON -  Magellan et le premier cercle du monde

Le 20 septembre 1519, une flotte de cinq navires commandée par Fernand de Magellan, quitte l’Espagne dans le but de trouver un passage maritime au sud de l’Amérique. L’objectif : rejoindre les Moluques, les fameuses îles aux Épices, revendiquées par l’Espagne en évitant les eaux portugaises. Trois ans plus tard, au terme d’un voyage harassant et plein d’embuches quelques-uns des 237 hommes de Magellan sont de retour à Séville. Ils viennent d’accomplir la première circumnavigation. Alors que nous commémorons le 5e centenaire de la découverte du détroit, nous vous proposons de partir sur les traces de ces aventuriers qui, bien malgré eux, ont fait le premier tour du monde à la voile.

Olivier Mignon est ancien élève de l’École du Louvre et titulaire d’une maîtrise en histoire médiévale. Il a consacré son mémoire de maîtrise à la restauration de l’abbaye bénédictine du Mont-Saint-Michel où il travaille depuis maintenant 28 ans comme guide-conférencier du Centre des Monuments Nationaux.
 


Jeudi 3 décembre 2020 à 14h30 :

Louise ROBIN - Questions de gout

Contrairement à l'expression consacrée qui voudrait qu'on ne discute pas des gouts, ni des couleurs, la conférence abordera l'histoire du goût en peinture en mettant à distance les approches trompeuses de l'appréciation personnelle. En prenant appui sur de nombreux artistes (Botticelli, Greco, Ingres, ou encore les « pompiers »... ), nous serons attentifs aux différents critères de la fabrication du goût selon les époques (religieux et politiques, mais aussi rôle des commanditaires, musées, critiques...) pour mesurer la relativité de la réception des oeuvres.

Louise Robin est spécialisée en Art contemporain. Elle intervient dans un champ élargi, de la Renaissance à nos jours. Elle est aujourd’hui enseignante chargée de cours à l’Université de Rennes II, dans le cadre d’un Master Histoire & Médiation du Patrimoine en Europe.Elle travaille également pour l‘association culturelle nantaise ARTABAN, dont la vocation depuis vingt ans est de faciliter l’accès à la culture en faisant découvrir les richesses du patrimoine et la diversité. 
Pour revoir a conférence, cliquez ici

Jeudi 10 décembre à 14h30 :

Thierry PIEL -  Grandeurs et misères de Gênes, chronique artistique d'une métropole méditerranéenne (XVIe-XXe siècles)

Avec ses 570 000 habitants, Gênes forme avec Turin et Milan, le pôle économique le plus dynamique de l’Italie contemporaine. Premier port d’Italie, son exceptionnel destin avait débuté au XIe-XIIe siècles lorsque ses navires entreprirent de sillonner le bassin méditerranéen. Cette conférence se propose de parcourir l’histoire de Gênes à travers ses remarquables témoins patrimoniaux depuis le milieu du XVIe s. jusqu’à nos jours.

Thierry Piel est Maître de conférences en histoire ancienne à l'Université de Nantes. Spécialiste de la civilisation étrusque et de l'histoire de la Rome archaïque.
Pour revoir a conférence cliquez ici
 

Vendredi 11 décembre 2020 à 14h30

Aude MERLIN et Clémentine FAUCONNIER (en remplacement d'Isabelle Facon) - La Russie. Illibérale jusqu’à quand ?  

Même si les chiffres officiels taisent cette réalité, la Russie a été assez largement touchée par l'épidémie de Covid-19 depuis le printemps 2020. C'est dans ce contexte particulier que le Parlement russe a adopté des amendements à la constitution qui permettent théoriquement au Président russe, au pouvoir depuis 2000, de rester au Kremlin jusqu'en 2036.
Isabelle Facon évoquera le contexte politique, diplomatique et économique du pays secoué également par un contexte compliqué dans certains pays de son voisinage (Biélorussie, Arménie).

Aude Merlin est chargée de cours en science politique à l'Université libre de Bruxelles (ULB), où elle mène ses recherches sur la Russie et les États issus de l’ex-Union soviétique au sein du Centre d’étude de la vie politique (CEVIPOL).
Clémentine Fauconnier est Maîtresse de conférences en science politique à l’Université de Haute Alsace. Spécialiste de la Russie  elle étudie les formes contemporaines de l'autoritarisme ainsi que l'internationalisation des campagnes électorales.
Animation : Ulrich Huygevelde, Coordinateur du centre Géopolis à Bruxelles
 
Russie

Jeudi 17 décembre 2020 à 14h30 :

Claus WALKSTEIN - La Nouvelle Orléans et la culture "second line"

La Nouvelle Orléans, ville de musique. Nola, telle que ses habitants l’appellent aujourd’hui, est considérée étant le berceau du jazz. Ce sont en effet ses défilés et parades d’orchestres de rue, les brass bands, qui ont largement contribué à la naissance d’un genre de musique que nous désignons comme  le « Jazz Nouvelle Orléans ». Bien plus qu’une pure construction touristique, ces défilés de brass bands et leurs cohortes de danseurs, les « Second Line », sont une coutume sociale profondément enracinée dans l’histoire et la culture nouvelles orléanaises. Du défilé funéraire au jazz Nouvelle Orléans retrace les grandes lignes de cette histoire d’une musique populaire, toujours actuelle.
Claus Walkstein est ancien Maître de Conférences à l’Université de Nantes, Psychologue social et musicien, chercheur et conférencier sur les origines sociales du jazz Nouvelle Orléans.
Il a fait de multiples séjours de recherche et de documentation aux US et notamment à la Nouvelle Orléans où il entretient de nombreux contacts avec des chercheurs historiens, anthropologues et sociologues du jazz.
Président de l’Association Pays de la Loire France Preservation Jazz, Claus Walkstein est aussi banjoïste, chanteur de jazz et bandleader de deux orchestres traditionnels.
Pour revoir la conférence ici
 
La Nouvelle Orléans

Jeudi 07 janvier 2021 à 14h30 :

John TOLAN - Le Coran de Napoléon

Napoléon Bonaparte était, à en croire Victor Hugo, « un Mahomet d’Occident » lorsqu’il apparait sur les bords du Nil. Goethe, aussi, avait exprimé son admiration pour Napoléon en l’appelant « der Mahomet der Welt ». Bonaparte lui-même se flattait de cette comparaison, voyant dans le prophète de l’islam une sorte de modèle : général brillant, orateur sans paire, législateur, en somme « grand homme » qui savait remuer les masses. Si tout cela est connu, un aspect de cette historie l’est moins : Napoléon comme lecteur du Coran. De fait, dans le bateau qui l’amenait en Egypte, Napoléon amenait avec lui le Coran, dans la traduction que fit Claude Savary en 1783.

John Tolan, Professeur d’histoire médiévale à l'Université de Nantes. Formé à Yale (BA en lettres classiques), à Chicago (Master & PhD en histoire), puis à l’EHESS (HDR), membre de l’Academia Europæa et responsable du programme européen « The European Qur’an » (euqu.eu). Historien du monde méditerranéen médiéval.
Pour revoir la conférence cliquez ici



Jeudi 14 janvier 2021 à 14h30 :

Bruno DOUCEY et Murielle SZAC - Yannis Ritsos, résister en poésie

A l'occasion de la parution du roman (adulte) de Bruno Doucey "Ne pleure pas sur la Grèce"

21 avril 1967, Athènes : des chars et des bruits de bottes, le coup d’état de la junte des colonels instaure une dictature militaire en Grèce. Les camps de concentration sont rouverts pour y jeter les opposants. Parmi eux le célèbre poète Yannis Ritsos. Pendant ce temps à Paris, un jeune homme perd la trace de l’étudiante grecque dont il est amoureux. Plongé au cœur de la préparation d’un Livre noir de la dictature, Antoine prend conscience de l’horreur fasciste à l’œuvre. En partant à la recherche du poète et de son amie disparus, c’est lui-même qu’il va trouver. Alternant le vécu de Ritsos, déporté sur l’île de Léros dans des conditions inhumaines, avec la quête de vérité d’Antoine, Bruno Doucey nous entraîne dans un roman émouvant et puissant, dont personne ne peut sortir indemne.

Murielle Szac est écrivain, journaliste et éditrice. Bruno Doucey est un écrivain et un éditeur de poésie.
Bruno Doucey et Murielle Szac fondent en 2010 les Éditions Bruno Doucey (diffusion: Harmonia Mundi).
En 2019, un des auteurs qu'ils éditent, Yvon Le Men, reçoit le Prix Goncourt de la poésie
Pour revoir la conférence, cliquez ici

Vendredi 15 janvier 2021 à 14h30
Lauric HENNETON - Etats-Unis. Recoller les morceaux ?

Audio-conférence - Animation : Ulrich Huygevelde, Coordinateur du centre Géopolis à Bruxelles - cycle Géopolitique

Les Etats-Unis sortent de 4 ans de présidence Trump plus divisés que jamais. Alors que Joe Biden a obtenu plus de 7 millions de voix de plus aux élections du 3 novembre dernier, le sortant aura réussi à convaincre une large partie de ses supporters du caractère frauduleux de ce scrutin et d'une victoire volée.

Lauric Henneton, maître de Conférences HDR expert politique et religion aux Etats-Unis à l'Université de Versailles Saint Quentin, auteur de "Atlas historique des Etats-Unis" (Autrement, 2019), " La fin du rêve américain?"(Odile Jacob, 2017), "Fear and the Shaping of Early American Societies" (Brill, 2016).
Réécoutez la conférence en cliquant ici




Jeudi 21 janvier 2021 à 14h30 :

Patrick BARBIER - Frédéric II de Prusse, le roi musicien

A l’instar de Louis XIV ou Maria Barbara de Bragance, Frédéric de Prusse fait partie de ces rares souverains qui ne se sont pas contentés d’être mélomanes, mais aussi de pratiquer la musique à un haut niveau d’excellence. A la fois compositeur de talent et grand flûtiste, Frédéric  a su s’entourer à la cour de Berlin et de Potsdam des meilleurs musiciens de son temps (Quantz, Benda ou Graun) ; il a aussi encouragé la création musicale et rendu hommage à Jean-Sébastien Bach en le recevant dans son palais. A travers de nombreux extraits musicaux  et illustrations, Patrick Barbier fait revivre l’un des hommes politiques et chefs de guerre les plus portés vers l’art musical.
Patrick Barbier, Italianiste, historien de la musique et professeur émérite de l'Université catholique de l'Ouest (Angers), Patrick Barbier a écrit de nombreux ouvrages sur les liens entre la musique et la société, à l'époque baroque et à l'époque romantique. Son Voyage dans la Rome baroque a obtenu le Prix Thiers 2017 de l'Académie française.

usa








Fredéric de Prusse P Barbier


Jeudi 28 janvier 2021 à 14h00 :

Emmanuel de WARESQUIEL -  "SEPT JOURS (17-23 juin 1789), La France entre en révolution" (Tallandier)

Conférence présentée et animée par Jean-François Caraës de l'Académie Littéraire de Bretagne et des Pays de la Loire. Attention horaire inhabituel

La révolution s’est jouée et accomplie en 7 jours. Le 17 juin 1789, peu après la convocation des Etats généraux par Louis XVI, les députés du Tiers état se constituent en assemblée nationale. Le 20, ils jurent, par leur serment du Jeu de paume, de ne jamais se séparer avant d’avoir donné une constitution au royaume. Le 23, ils envoient promener le roi, et le roi cède. Le 23 juin, il n’y a plus de roi en France. La souveraineté est passée du côté de la nation. L’ancienne société monarchique construite sur un principe d’inégalité en droit, est pulvérisée. Dans les provinces et à Paris le peuple est déjà en pleine insurrection. Ce n’est pas la prise de la Bastille qui a fait la révolution. La forteresse royale est tombée d’elle même. Sa chute n’a été qu’un symbole. Ce qui se passe avant et que personne n’a encore raconté est autrement plus passionnant : la révolution d’un côté ; la cour, le roi et ses ministres de l’autre.
Emmanuel de Waresquiel est éditeur et historien, spécialiste de l'histoire des idées au XIXe siècle. Ancien élève de l'École normale supérieure et docteur en histoire, il est chercheur à l'École pratique des hautes études.
 

Jeudi 04 février 2021 à 14h30 :

Jean-François CARAËS - Le "voyage à la Chine" au XIXe siècle

En partenariat avec l'Académie Littéraire de Bretagne et des Pays de la Loire

Thomas Dobrée fait figure d'entrepreneur innovant quand, en 1818, il expédie un navire en Chine. Mais le véritable initiateur de l'expédition est son associé, Jean-Anne-Thomas Dubois-Violette. Le navire Fils de France effectue plusieurs voyages pendant le premier tiers du 19e siècle, ouvrant à nouveau la route de l'Extrême-Orient au négoce français et renouant avec une tradition d'Ancien Régime, avec tout son imaginaire exotique : porcelaine, thé, « mains à gratter » et « sang de dragon »... La correspondance privée et le récit d’un géographe permettent de faire revivre ces voyages de navigation hauts en couleur et pleins de péripéties.

Jean-François Caraës est Conservateur en chef du patrimoine, ancien directeur-adjoint des Archives départementales de Loire-Atlantique. Membre de l'Académie littéraire de Bretagne et des Pays de Loire.
Il est titulaire d’une maîtrise de droit public et d’un DEA d'histoire contemporaine.
Président de la Société archéologique et historique de Nantes et de la Loire-Atlantique de 1996 à 2000 et de 2007 à 2016, membre des conseils d’administration de plusieurs associations d’histoire, a organisé plusieurs congrès, colloques et journées d’études et fait régulièrement des conférences et visites commentées.

Jeudi 11 février 2021 à 14h30 :

Christian LABOISSE - La guérison spontanée existe-t-elle en cancérologie ?

Guérison est un mot pathologique, écrit Emile Littré, grand lexicologue et médecin. C'est aussi  un mot banni du vocabulaire de certains cancérologues qui voient en lui une source de biais cognitifs dans les relations avec le patient ou même entre médecins. Dans cette conférence,  nous remonterons ici à l'origine de ce bannissement. Nous  découvrirons la réception par le monde médical d'observations de "régressions/guérisons spontanées" de cancers. Nous envisagerons aussi aussi la signification profonde des observations inattendues de "guérisons spontanées" en cancérologie. En d'autres termes nous verrons comment la sérendipité a été à l'origine de concepts qui ont façonné plusieurs avancées majeures en thérapeutique cancérologique.
Le conférencier:
Christian Laboisse est médecin Pathologiste, ancien Chef de Service au CHU de Nantes, Professeur Emérite à l’Université de Nantes.


Jeudi 18 février 2021 à 14h30  : 

Erick SCHNAKENBOURG - La mondialisation de la diplomatie française à l'époque moderne  - Cycle Histoire Diplomatique

Bien que dès l’époque médiévale les Européens aient entretenu des relations diplomatiques avec des puissances extérieures à leur continent, le grand processus de désenclavement du monde de la fin du XVe siècle multiplia les occasions d’interactions diplomatiques entre l’Europe et des puissances lointaines. La mondialisation de la diplomatie européenne peut être envisagée dans différentes perspectives. La première est celle de l’importance croissante des enjeux ultramarins dans les rivalités entre puissances européennes, comme si le monde s’invitait à la table des négociations des pays occidentaux. La seconde grande perspective que je souhaiterais présenter concerne la dimension culturelle de la rencontre diplomatique. Si, en Europe, une grammaire des relations entre puissances avec ses coutumes et ses règles s’était progressivement élaborée au cours de l’époque moderne, les choses étaient, en revanche, bien différentes à l’échelle du monde. Les Européens, en effet, bien loin d’imposer leurs modalités de négociations et durent bien souvent s’adapter aux exigences de leurs interlocuteurs.

Eric Schnakenbourg est Professeur d'Histoire moderne. Directeur du Centre de Recherche en Histoire
Internationale et Atlantique (C.R.H.I.A.) Membre du comité de pilotage de l'axe 4 du LaBex EHNE (Ecrire une Histoire Nouvelle de l'Europe)