• Le 26 février 2019
    De 14:30 à 16:00
    Campus centre ville
    Amphi Kernéis, 1 rue Bias
  • 14h30

    Gratuit étudiants UP sur présentation de la carte étudiant 2018/2019

    5 € tout public
    Aucune réservation, billetterie sur place

     
  • Plan d'accès

LexilUne femme. Un homme. Ils marchent, séparément. Ils ont quitté leur village et traversent le désert pour atteindre la mer. Qui sont-ils ? D’où viennent-ils ? Pourquoi sont-ils partis ? Nous n’en saurons pas beaucoup plus, mais l’essentiel nous est donné : nous savons que la femme est partie parce que le livre de son enfance a été déchiré et qu’elle est entrée dans le langage. Son exil est celui de toutes les femmes qui tentent dans le monde d’aller vers la liberté, à travers la lecture et l’écriture. Quant à l’homme... Lui ne sait pas lire les signes écrits sur une page. Son univers est celui des signes du ciel, du vent, des herbes, des traces d’animaux. L’homme et la femme ne se rejoindront que devant la mer. « Nous sommes sous le soleil. / Nos corps n’ont plus d’ombre », disent-ils enfin.




JeanneBenameurNée en 1952 en Algérie d’un père tunisien et d’une mère italienne, Jeanne Benameur arrive en France à l’âge de 5 ans. Aujourd’hui installée à La Rochelle, elle se consacre à l’écriture qu’elle a toujours perçue comme une force émancipatrice. Ses romans l’ont révélée à un large public, au point de nous faire oublier que son premier livre était un recueil de poèmes : Naissance de l’oubli (1989). En 2011, Bruno Doucey a facilité son retour à la poésie en publiant Notre nom est une île.
©Setka Film Ed.B.Doucey