• Le 03 février 2020
    De 18:15 à 19:45
    Campus Centre Loire
    Amphi Kernéis, 1 rue Bias, Nantes
    • 3 € Etudiants UP sur présentation de la carte
    • 5 € "tout public"
  • Plan d'accès

Un partenariat Nantes-Histoire et Université Permanente

L’église de Saint Georges à Lalibela Comment approcher l'histoire du royaume chrétien d'Ethiopie, après le déclin du royaume d'Aksum (au VIIe siècle) et le repli apparent de cet Etat auparavant tourné vers le commerce en mer Rouge, connecté aux grandes voies des échanges entre Méditerranée et océan Indien ? La culture manuscrite éthiopienne, étroitement associée à la diffusion du christianisme, est l'une des voies d'entrée dans cette histoire, qui permet de retracer la renaissance de l'Etat éthiopien au XIe siècle. Les églises essaimées sur le territoire, bâties ou taillées dans la roche, témoignent également de l'emprise du royaume et du patronage royal. En croisant textes, monuments et autres traces matérielles, on peut ainsi saisir des histoires du royaume chrétien d'Ethiopie jusqu'à la fin du XVe siècle. Au cours de la conférence, seront abordées les questions de la reine de Saba et du roi Salomon, de l'identification du roi éthiopien avec le Prêtre Jean des Indes, des églises de Lalibela et de la dynastie des saints-rois Zagwé.

Marie-Laure Derat est historienne, directrice de recherche au CNRS, membre du laboratoire Orient et Méditerranée. Spécialiste de l’Ethiopie chrétienne au Moyen-Âge, elle dirige depuis 2008 la mission historique et archéologique française à Lalibela (un complexe d’églises taillées dans la roche, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO). Elle s’intéresse tout particulièrement à la dynastie des rois Zagwé,, à laquelle on attribue notamment la fondation du site de Lalibela. Elle vient de publier L’énigme d’une dynastie sainte et usurpatrice dans le royaume chrétien d’Éthiopie (XIe-XIIIe siècle), Turnhout, Brepols, 2018, et avec Claire Bosc-Tiessé, Lalibela, site rupestre chrétien d’Éthiopie, Toulouse, Presses Universitaires du Midi, 2019. Elle est par ailleurs rédactrice en chef de la revue électronique Afriques. Débats, méthodes et terrains d’histoire https://journals.openedition.org/afriques/