• Le 28 mars 2019
    De 14:30 à 16:00
    Campus centre ville
    Amphi Kernéis, 1 rue Bias, Nantes
  • Gratuit étudiants UP sur présentation de la carte étudiant 2018/2019
    5 € tout public
    Aucune réservation, billetterie sur place
  • Plan d'accès

Route_de_la_soie La route de la soie a toujours fait rêver les voyageurs. Un fantasme occidental plus qu’un mythe. En effet, la route de la soie a bien existé (les premières traces remontent à l’époque romaine), particulièrement au Moyen-Âge, lorsque les grands empires arabes, ommeyade puis abbasside, étaient devenus des marchés prospères pour les soieries chinoises. Cette route partait de Xi’an en Chine pour aboutir à Venise, via les ports des échelles du Levant ; aux commerçants arabes vinrent se greffer les marchands italiens. Cette histoire est celle, parfois contestée, que raconte Marco Polo dans son « dévisement du monde » dont le sous-titre, « le livre des merveilles » ne pouvait que faire rêver. Aujourd’hui, le rêve occidental est devenu celui de la Chine de Xi Jinping, la Chine du vaste programme Belts and Roads (frontières et routes…, traduction incertaine). Un programme qui tisse la toile des réseaux chinois à travers le monde. Ces routes expriment la géopolitique chinoise actuelle, routes terrestres et maritimes car aux gigantesques travaux que l’on suit d’est en ouest, à la mesure de la puissance économique de la Chine. S’y greffent également les voies maritimes, ce « collier de perles » qui, depuis les ports chinois et à travers la mer de Chine tend à gagner vers le détroit d’Ormuz et l’entrée de la mer Rouge. Nouvelles routes de la Soie !

Alain MIOSSEC est Professeur des Universités (IGARUN) et recteur d'académie (Guadeloupe et Rennes - 2005-2011)