• Le 18 janvier 2019
    De 14:30 à 16:00
    Campus centre ville
    Amphi Kernéis, 1 rue Bias, Nantes
  • 14h30 - 16h00
  • Plan d'accès


David CaylaDétachée des autres sciences sociales, la pensée économique contemporaine s’est atrophiée au point qu’elle ne parvient plus à appréhender le réel, c’est-à-dire la manière dont la société fonctionne. L’économie politique de la fin du XVIIIème siècle avait fondé sa légitimité sur une promesse d’abondance ; la science économique de ce début de XXIème siècle semble s’être transformée en science du renoncement, exigeant au nom de la « performance économique » des sacrifices pour le plus grand nombre. Alors que la richesse créée chaque année n’a jamais été plus grande, n’est-il pas paradoxal d’en appeler sans cesse à de nouvelles restrictions ? Comment peut-on logiquement tenir un discours qui est censé promettre une prospérité de long terme tout en exigeant moins de dépenses publiques, une flexibilisation du marché du travail et l’abrogation d’institutions qui permettent de réguler les marchés ?    À travers une réflexion historique et anthropologique, cette conférence entend questionner les modèles économique et montrer les limites d’une science qui se trouve paradoxalement au cœur des politiques modernes.

David Cayla est Maitre de conférences en économie à l’université d’Angers et membre du collectif des Economistes atterrés. Il est l'auteur de La fin de l’Union européenne (2017), Michalon (avec Coralie Delaume) et de L’économie du réel (2018), De Boeck Supérieur.