• Le 29 janvier 2019
    De 14:30 à 16:00
    Campus centre ville
    Amphi Kernéis, 1 rue Bias
  • 14h30

    Gratuit étudiants UP sur présentation de la carte étudiant 2018/2019

    5 € tout public
    Aucune réservation, billetterie sur place

     
  • Plan d'accès

reve-de-nausicaa-gaston-de-latenay-1899Il y a bien des rêves dans "l’Iliade" et "l’Odyssée", dans les récits des historiens grecs et romains. De façon générale, les Anciens pensaient que les dieux envoyaient ces rêves aux mortels pour leur annoncer l’avenir pour les aider et parfois pour les tromper. A l’époque impériale, au deuxième siècle après J-C, quand la loi romaine s’exerce sur l’ensemble du monde méditerranéen, deux livres étonnants s’efforcent d’expliquer les rêves : Artémidore publie une sorte de manuel des rêves, intitulé "La Clé des songes". Ce livre présente sous une forme ordonnée la signification de plusieurs centaines de rêves. Dans les mêmes temps, un orateur, Aelius Aristide, qui se croit toujours malade fait le tour, en Asie, de tous les sanctuaires d’Asclépios, le dieu grec de la médecine. Dans ses "Discours sacrés", Aelius Aristide raconte les rêves qu’à son avis Asclépios lui envoie pendant ces stations.  L’Ancien et le Nouveau Testament proposèrent eux aussi des récits de rêves envoyés par Dieu. Oui, les rêves dans l’Antiquité eurent de bien étonnants pouvoirs. Un parcours parfois surprenant, riche de nombreux récits !

Yves Touchefeu, ancien professeur de lettres en classes préparatoires littéraires