• Le 08 novembre 2019
    De 14:30 à 16:00
    Campus Centre Loire
    Faculté d'Odontologie - Amphi Ricordeau - 1 place Alexis Ricordeau, Nantes (Bâtiment 5 sur le plan d'accès)
    • Gratuit étudiants UP, étudiants en formation initiale et Personnel de l'Université sur présentation de la carte
    • 5 € entrée "tout public"
    Aucune réservation, billetterie sur place

  • Plan d'accès

David CaylaLe monde agricole a connu de très nombreuses transformations. La politique agricole, française puis européenne, initiée dans les années d'après-guerre a permis la modernisation accélérée des campagnes. Qualifié de productiviste par les organisations écologiques et de protectionniste par les pays en voie de développement, le modèle agricole européen est remis en question dans les années 1980 puis progressivement démantelé à partir de la fin des années 1990.
La nouvelle politique agricole commune (PAC) qui émerge à la suite des accords de Marrakech (1994) ne va pas résoudre les problèmes de l'agriculture. Au contraire, l'intensification concurrentielle entrainée par la fin des prix garantis, l'arrêt des régulations quantitatives (jachère, quotas laitiers...) et la signature de nombreux traités de libre-échange vont intensifier la crise agricole.
Et si la cause de tout cela se trouvait dans l'incompréhension, de la part des économistes, des spécificités de l'économie agricole et des difficulté pour le modèle libéral à prendre en considération les spécificités du monde réel?

David Cayla est économiste à l'université d'Angers et membre du collectif des Économistes atterrés.
Il a notamment travaillé sur l'économie européenne et la pensée néolibérale.
Il est l'auteur, avec Coralie Delaume de La Fin de l'Union européenne (2017) et de 10+1 Questions sur l'Union européenne (2019). Il a aussi publié en 2018 L’Économie du réel face aux modèles trompeurs chez De Boeck Supérieur.