• Le 14 mars 2019
    De 14:30 à 16:00
    Campus centre ville
    Amphi 9 (Médecine), 1 rue Gaston Veil
  • Gratuit étudiants UP sur présentation de la carte étudiant 2018/2019, étudiants en formation initiale et personnel de l'Université
    5 € tout public
    Aucune réservation, billetterie sur place
  • Plan d'accès

afficheL’Affaire Dreyfus a eu d’importantes répercussions dans un département où règnait un certain antisémitisme d'origine religieuse. Au lendemain du “J‘Accuse” de Zola, en janvier 1898, de grandes manifestations ont eu lieu à Nantes où s'est rapidement constituée une "Ligue patriotique antisémite". Plusieurs autres communes, d'Ancenis au Pays de Retz, ont aussi connu une certaine agitation. Jusqu’au procès de Rennes en septembre 1899, la tension va rester très vive entre dreyfusards et antidreyfusards, ces derniers réussissant à faire élire sénateur du département en janvier 1900, le général Mercier, le principal accusateur de Dreyfus.

Professeur de classes préparatoires aux grandes écoles de 1964 à 1998 au lycée Clemenceau de nantes, chargé de cours à la Faculté des Lettres de 1965 à 1990, auteur de nombreux ouvrages d'histoire Jean GUIFFAN est aujourd'hui conférencier.