https://up.univ-nantes.fr/medias/photo/2572aeee291920be332362bd741b72-dcebe_1641286554555-jpg
  • Le 14 janvier 2022 de 14:30 à 16:00
    Campus Centre Loire
    Amphi 9, faculté de médecine, 1 rue Gaston Veil, Nantes
    false false
    • Gratuit étudiants UP, étudiants en formation initiale et Personnel Universitaire sur présentation de la carte
    • 5 € entrée non abonnés UP et "tout public"
    • Pass sanitaire et masque obligatoires

      Entrée dans la limite des places disponibles. Aucune réservation, billetterie sur place
  • Plan d'accès

Si le XIXe siècle marque l’émergence et la consolidation des nations en Europe occidentale, les XXe et XXIe siècles sont bien ceux de la diffusion du modèle national à toute l’Europe comme ceux de l’exacerbation des nationalismes. Paul Lees et Pilar Martínez-Vasseur proposent une étude comparée et transversale des nationalismes écossais et catalan depuis le Moyen-Age jusqu’aux évènements récents : les référendums de 2014 en Ecosse et de 2017 en Catalogne. Il ne s’agira pas de juxtaposer ces cas nationaux mais d’adopter une perspective résolument transnationale et d’insister plutôt sur les convergences, les différences, la circulation des modèles et les influences réciproques.

Pilar Martínez-Vasseur
Professeur émérite en Histoire et Civilisation de l’Espagne contemporaine
Co-directrice du Festival de cinéma espagnol de Nantes . www.cinespagnol-nantes.com

Paul Lees a fait ses études supérieures à l’Université d’Oxford (Oriel College), à l’Université de Nottingham et à l’Université de Nantes.
Il a enseigné à l’Université de Nantes de 1975 à 2015. Il est membre fondateur du CRINI, ancien Directeur du Département LEA, ancien Directeur du Département d’Etudes Anglaises et ancien Doyen de la Faculté des Langues et des Cultures Etrangères.
Il a fait sa thèse sur le théâtre britannique des années soixante et surtout sur la comédie noire de Joe Orton. Il a également travaillé sur les aspects politiques, sociales et culturelles de la période de l’après-guerre.
Ensuite il s’est penché sur l’histoire politique britannique des 20ème/21ème siècles et notamment, sur les questions identitaires.
Il a publié de nombreux articles sur la citoyenneté, sur la migration au Royaume-Uni et sur le Nord-Ouest de l’Angleterre. De 2008 à 2014 il a été coordonnateur de l’axe « Citoyenneté et Identités » du projet de recherche régional DCIE (Dynamiques citoyennes en Europe).
Il est à la retraite depuis 2015 mais il continue à s’intéresser aux questions politiques britanniques contemporaines.