• Le 17 décembre 2018
    De 14:30 à 16:00
    Campus centre ville
    Amphi 9 (Médecine), 1 rue Gaston Veil
  • Gratuit étudiants UP sur présentation de la carte étudiant 2018/2019
    5 € tout public
    Aucune réservation, billetterie sur place
  • Plan d'accès

theodora-et-sa-courLe monde byzantin naissant (IVe-VIIe siècles) est encore trop souvent perçu comme une survivance aberrante du glorieux empire de Rome, voire, sur les brisées d’Edward Gibbon, comme le point de départ d’une longue – onze siècles tout de même ! – et inexorable décadence. Et si ce mot est moins fréquent dans la plus récente historiographie, il semble malgré tout que l’idée demeure. Pour rompre avec cette vision décliniste, nous mettrons en avant les mutations à l’œuvre, qui offrent avec la période du Principat des situations diverses de rupture ou de continuité. Ainsi, en s’appuyant sur les fruits de la recherche archéologique et anthropologique, nous présenterons plusieurs synthèses thématiques s’achevant, du point de vue chronologique, avec les invasions arabo-musulmanes : la fondation constantinienne, les transformations de la fonction impériale, l’essor de la bureaucratie, le droit et la justice, les arts et la culture, les religions ou encore le « Siècle de Justinien » En guise de conclusion, on interrogera le rapport des penseurs européens à Byzance, lequel a pu participer de la construction d’un regard biaisé sur l’Orient et les Orientaux – ce que Edward Saïd appelait l’orientalisme.

Amaury LEVILLAYER est enseignant chercheur à l'Université de Nantes.

SUGGESTIONS DE LECTURE:
« La civilisation byzantine de Constantin à Justinien »
•    P. Athanasiádē, Vers la pensée unique : la montée de l’intolérance dans l’Antiquité tardive, Paris, Les Belles Lettres (Histoire, 102), 2010.
•    P. Brown, L’autorité et le sacré : aspects de la christianisation dans le monde romain, Paris, Noêsis, 1998.
•    J.-Cl. Cheynet, Byzance : l’empire romain d’Orient, Paris, Armand Colin (Cursus. Histoire), 4e éd., 2015.
•    P. Chuvin, Chronique des derniers païens : la disparition du paganisme dans l’Empire romain, du règne de Constantin à celui de Justinien, Paris, Les Belles Lettres (Histoire, 97)/Fayard, 3e éd., 2009.
•    R. MacMullen, Christianisme et paganisme du IVe au VIIIe siècle, Paris, Les Belles Lettres (Histoire, 40), 1998.
•    P. Maraval, Constantin le Grand : empereur romain, empereur chrétien (306-337), Paris, Tallandier (Texto), 2014.
•    G. Ostrogorski, Histoire de l’État byzantin, Paris, Payot & Rivages (Histoire Payot), 1996.
•    G. Tate, Justinien : l’épopée de l’empire d’Orient, 527-565, Paris, Fayard, 2004.
•    P. Veyne, Quand notre monde est devenu chrétien, 312-394, Paris, Albin Michel (Bibliothèque Albin Michel des idées), 2007.