• Le 01 février 2019
    De 14:30 à 16:00
    Campus centre ville
    Amphi Kernéis, 1, rue Bias, Nantes
  • 14h30

    Gratuit étudiants UP sur présentation de la carte étudiant 2018/2019

    5 € tout public
    Aucune réservation, billetterie sur place

     
  • Plan d'accès

Cycle de conférences "Géopolitique"

Charles Ier passant en revue les troupes allemandes sur le front roumain, 4 septembre 1917

 

Charles Ier passant en revue les troupes allemandes
sur le front roumain, 4 septembre 1917


A la veille de l’entrée en guerre, malgré un indéniable dynamisme économique, les tensions politiques sont vives au sein de l’Empire austro-Hongrois, attisées notamment par la politique de magyarisation mise en place dans la partie hongroise de l’Empire.
Alors que l’Empire s’engage dans la Première Guerre mondiale - suite à l’assassinat de l’héritier du trône François-Ferdinand - l’armée est de plus en plus tiraillée par les divisions nationales et l’Etat major doit déployer des efforts toujours plus importants pour éviter la défection de certaines unités.
En 1916, alors que le vieil empereur François-Joseph s’éteint et que son petit neveu Charles Ier accède au trône le délitement de l’Empire est en marche.
Charles Ier tente de calmer le chaos général en annonçant une fédéralisation de l’Autriche-Hongrie. Mais il est trop tard.
Après l’armistice du 11 novembre 1918, Charles Ier abdique. L’empire austro-hongrois cède la place à sept États où se répartissent ses anciens 50 millions de sujets. Trois États sont fondés sur les ruines austro-hongroises : l’Autriche, la Hongrie et la Tchécoslovaquie. Au sud de l’empire un nouvel Etat voit le jour, la Yougoslavie. Certains territoires de l’ancien empire sont enfin annexés par l’Italie et la Roumanie.

Thierry PIEL, maître de conférences en histoire

Conférence animée par Ulrich Huygevelde