https://up.univ-nantes.fr/medias/photo/titanimage-1666857596419_1666857933408-jpg
  • Le 30 novembre 2022 de 14:30 à 16:00
    Campus Centre Loire
    Amphi Kernéis, 1 rue Bias, Nantes
    false false
    • Gratuit étudiants UP, étudiants en formation initiale et personnel de l'Université de Nantes
    • 5 € tout public

    Aucune réservation. Billetterie sur place

  • Plan d'accès

14h30 - Amphi Kernéis

L’étude de très anciennes roches terrestres a permis de démontrer que la vie existait sur Terre il y au moins 3,5 milliards d’années. Se pose alors la question des conditions environnementales propices à l’émergence de la vie puis à son développement, une question intimement liée à celle de l’existence d’une vie extraterrestre. La conférence décrira l’état de nos connaissances sur la terre primitive au moment de l’émergence de la vie, les similarité avec des environnements ayant existé sur Mars et à l’intérieur de certains satellites de Jupiter et de Saturne, et les objectifs scientifiques des missions spatiales en cours.

Christophe Sotin a été recruté comme professeur à l’université de Paris XI – Orsay en 1989 où il démarre une équipe de ‘géophysique des planètes’. En 1993, le petit groupe rejoint le laboratoire de géologie de Nantes où se développera le laboratoire de Planétologie et Géosciences (LPG) associé au CNRS depuis 2000. Professeur à l’Institut Universitaire de France de 1996 à 2001, il est recruté par le NASA Jet Propulsion Laboratory à Los Angeles en 2007. Il y reste un peu plus de 13 ans dont 8 ans comme directeur scientifique pour l’exploration du système solaire. De retour à Nantes depuis le 1er Janvier 2021, il vient d’obtenir un contrat européen de 2,3 M€ pour étudier le rôle et le devenir des molécules organiques dans le système solaire externe et au-delà.