• Le 18 mars 2019




Avec quoi payait-on les esclaves ? Quelle était la réalité des transactions ? 
Le cas du royaume de Oudiah (Bénin) montre une organisation monétaire et commerciale très structurée avec pour référence un petit coquillage des Îles Maldives : le cauri. 
Cette étude originale vient mettre à mal l’idée du «troc de pacotilles» trop souvent évoqué avec condescendance. Elle éclaire d'un jour nouveau l'organisation commerciale et monétaire de la traite négrière atlantique.

Gildas SALAÜN est chargé des collections de numismatique et d'ethnographie africaine au Musée Dobrée à Nantes - Grand Patrimoine de Loire-Atlantique.  Il est Membre titulaire de la Société Française de Numismatique (BnF) et correspondant de la Société Nationale des Antiquaires.