• Le 04 avril 2019
    De 14:30 à 16:00
    Campus centre ville
    Amphi Kernéis, 1 rue Bias, Nantes
  • Gratuit étudiants UP sur présentation de la carte étudiant 2018/2019
    5 € tout public
    Aucune réservation, billetterie sur place
  • Plan d'accès

The-siege-of-Jerusalem












Aujourd'hui encore, les ordres militaires restent associés à la frontière de la chrétienté latine, à cette ligne de fracture censée la séparer du territoire des Infidèles. Ils ont lutté pour la défendre et l'étendre, mais également œuvré à la peupler, à la fortifier à l'intégrer dans des structures politiques et sociales nouvelles. Ils ont ainsi tissé une véritable relation à l'Autre, très rarement prise en compte par les historiens. C'est cette rencontre, sous toutes ses formes, qui fait l'objet de la conférence. Dans la lutte contre les Infidèles qui était au cœur de leur mission, les frères des ordres militaires se sont associés quelques-uns d'entre eux, recrutant parmi les musulmans des soldats stipendiés et des professionnels dotés de compétences techniques rares. Pour opérer la colonisation, ils ont aussi employé des non-chrétiens, fussent-ils païens, subordonnant toujours la logique religieuse aux besoins qui étaient les leurs. Des relations avec l'Autre se sont ainsi mises en place, sans doute diplomatiques d'abord, mais tout autant pratiques et quotidiennes. Elles ont pu valoir aux frères certaines critiques de leurs contemporains. De part et d'autre de la frontière, une connaissance mutuelle s'est dessinée, assortie parfois d'estime, mais, en dépit des échanges et des emprunts auxquels elle a donné lieu, toujours elle est restée pensée en fonction de l'horizon de confrontation pour lequel le Temple et ses émules avaient été institués.

Maître de conférences en histoire du Moyen Âge à l'Université de Nantes, Philippe JOSSERAND est pécialiste de l'histoire des ordres militaires, de la croisade et, plus largement, de la Méditerranée médiévale. Directeur de “Prier et combattre. Dictionnaire européen des ordres militaires au Moyen Âge” (Paris, Fayard, 2009), de “The Templars and their Sources” (Oxon-New Yord, Routledge, 2017) et de “À la rencontre de l'Autre au Moyen Âge. In memoriam Jacques Le Goff. Actes des premières Assises franco-polonaises d'histoire médiévale” (Rennes, PUR, 2017) et auteur d'un “Jacques de Molay, dernier grand-maître des Templiers”, à paraître à Paris, aux Belles Lettres, en septembre 2019.