• Le 13 janvier 2023 de 14:30 à 16:00
    Campus Centre Loire
    Amphi Kernéis, 1 rue Bias, Nantes
    false false
    • Gratuit étudiants UP, étudiants en formation initiale et Personnel Universitaire sur présentation de la carte
    • 5 € entrée non abonnés UP et "tout public"
    Entrée dans la limite des places disponibles. Aucune réservation, billetterie sur place

  • Plan d'accès

14h30 - Amphi Kernéis

La question du numérique renvoie assez vite de nos jours à celle du big data - donc à la collecte et au stockage de données dites massives - et des algorithmes et autres intelligences plus ou moins artificielles qui ont pour objectifs de les traiter et - bien souvent au regard des modèles d'affaire des plateforme - de les monétiser ! Cette question est ici abordée sous un angle éthique c'est à dire en terme de transparence, de redevabilité, de neutralité des traitements des données mais aussi en terme de stéréotypes, de préferences et de biais que les humains incorporent volontairement ou non dans les programmes qui ont pour finalité de traiter les données et donc de prendre des décisions...
Dès lors, une certaine éthique du numérique semble un objectif bien compliqué à atteindre mais qui doit néanmoins être privilégié et même accompagné juridiquement, politiquement, socio-économiquement (cf les travaux d'Edgard MORIN sur la complexité) mais aussi au sein même des organisations à la fois consommatrices et productrices de données.

Marc Bidan est Professeur agrégé des Universités en Management des Systèmes d'Information (MSI) depuis le concours 2008. Il est en poste à Nantes Université au sein de l'école d'ingénieur Polytech Nantes depuis 2012. Il est membre du CNU section 06 (Sciences de Gestion et du Management). Sa recherche au sein du laboratoire LEMNA et de son axe NTO se concentre sur les systèmes d’entreprise (ERP), les modèles d'affaires des plateformes, le green IT (soutenabilité du numérique) et sur les défis de l'IA notamment la transparence, la redevabilité et l’éthique des algorithmes. Il fut président de l'Association Information et Management (AIM). Il est actuellement membre du jury national du DSCG (en charge de l'UE5 nommé MSI), membre du jury d'agrégation en sciences de gestion du CAMES (concours de Ouagadougou en novembre 2019 et de Cotonou en novembre 2021) et membre du conseil de rédaction de la Revue Française de Gestion (RFG).