Bandeau HMJ

La saison de l’heure musicale du jeudi, co-production de l’Université Permanente et du Conservatoire de Nantes, présente de novembre à avril une programmation de concerts proposés par les professeurs du Conservatoire et des artistes invités.

A l’origine, depuis plus de 30 ans, les valeurs communes des deux partenaires : faire découvrir ou redécouvrir des oeuvres musicales qui contribuent à notre héritage commun, ou qui forgeront celui des générations futures. Une saison de concerts en résonnance directe avec les missions d’enseignement du Conservatoire et les grands axes de son projet d’établissement : permettre à tous de vivre des expériences artistiques fortes, donner à un public élargi des clés d’accès aux oeuvres, développer la curiosité et le goût pour la découverte, favoriser l’échange et le partage dans l’acte artistique, faire grandir en chacun l’imaginaire et l’inspiration poétique.
Ainsi, la saison de l’heure musicale du jeudi met en miroir tradition et création, proposant les grandes pages du répertoire comme les formes musicales les plus actuelles, questionnant les liens entre les différentes esthétiques que sont le jazz, les musiques actuelles, les musiques ancienne et classique, les musiques traditionnelles et l’ouverture vers des univers musicaux venus d’ailleurs. Prenons le temps de savourer chacune de ces pauses musicales, dans sa singularité et son universalité.
Concerts proposés par le Conservatoire de Nantes et l’Université Permanente, portés par la Ville de Nantes et l’Université de Nantes.

Novembre 2020

Jeudi 12 novembre • 18h30

Raphaël Feuillâtre | Récital de guitare
Sylvius Leopold Weiss – Jean-Philippe Rameau – Miguel Llobet
Guitariste remarquable et ancien élève du Conservatoire de Nantes, Raphaël Feuillâtre a remporté de nombreux prix internationaux et parcourt aujourd’hui les scènes prestigieuses. Ce programme alterne entre les pièces de transcriptions délicatement mélancoliques de Jean-Philippe Rameau et Sylvius Leopold Weiss avec le recueil de virtuosité pour guitare des Variations sur un thème de Sor de Miguel Llobet.

Jeudi 19 novembre • 18h30

Ensemble Utopik | Une soirée chez les Verdurin
Gérard Pesson, Christian Villeneuve, Maurice Ohana, Gabriel Fauré et Claude Debussy.Textes de Marcel Proust, extraits d’ « À la Recherche du temps perdu ».
Ensemble Utopik : Arnaud Ménard : récitant • Marie-Violaine Cadoret : violon • François Girard : violoncelle • Michel Grizard : guitare • Ludovic Frochot : piano.
Un spectacle imaginé par Michel Bourcier Sur le modèle des concerts privés qui se tenaient, jusqu’au début du XXe siècle, dans les salons parisiens, l’Ensemble Utopik fait pénétrer le spectateur dans l’univers littéraire et musical de Marcel Proust. OEuvres modernes et classiques se mêlent, engendrant grâce au texte proustien une réflexion sur l’art et la création artistique.

Jeudi 26 novembre • 18h30 - THEÂTRE GRASLIN

Helena Cueto - Compagnie Flamenca | Kairós
Flamenco traditionnel
Compagnie Flamenca_Helena Cueto : danse flamenca et violoncelle • El Oruco : danse flamenca et basse • Jesus Corbacho : chant flamenco et guitare flamenca
À travers une mise en scène fondée sur le mouvement perpétuel des objets, des personnes, des sons et des lumières, les artistes – internationalement reconnus – jouent avec les codes traditionnels du flamenco, amenant la musique et la danse à un langage universel et source d’émotions. « Kairós » est le point de rencontre entre un désir d’éternité et le temps qui s’écoule, entre extase et souffrance ; c’est le temps intérieur, l’impulsion de la vie pleine, à travers le ressenti du moment présent.

Décembre

Jeudi 3 décembre • 18h30

Yannick Varlet - clavecin | J.S. Bach : Variations Goldberg
En 1741, Jean-Sébastien Bach fait publier la quatrième partie du « Clavier Übung » contenant un aria avec trente variations pour le clavecin à deux claviers. Communément appelée Variations Goldberg depuis l’anecdote célèbre relatée par Forkel en 1802, cette oeuvre ne cesse de susciter l’admiration. Imagination, virtuosité, poésie : le clavecin offre ici un feu d’artifice musical et technique grandiose.

Jeudi 10 décembre • 18h30

Marie-Josèphe Jude & le Quatuor Ellipsos | Amériques
Marie-Josèphe Jude : piano & le Quatuor Ellipsos_Paul-Fathi Lacombe : saxophone soprano • Julien Bréchet : saxophone alto • Sylvain Jarry : saxophone ténor • Nicolas Herrouët : saxophone baryton
Les timbres chaleureux des saxophones, large et perlée du piano, offrent une palette sonore semblable à un petit orchestre. Les cinq musiciens proposent un programme varié aux couleurs modernes des États-Unis et flamboyantes de l’Amérique du sud avec, entre autres, les plus beaux airs de la comédie musicale West Side Story.

Janvier 2021

Jeudi 14 janvier • 18h30

Quatuor Akilone | Opéras à 16 cordes : Mozart, Chausson
W.A. Mozart : Quatuor « prussien » en ré majeur, K. 575 – Ernest Chausson : Quatuor, op. 35
Quatuor Akilone : Emeline Concé : violon • Elise de Bendelac : violon • Hélène Maréchaux : alto • Lucie Mercat : violoncelle
Le quatuor féminin Akilone, reconnu pour un jeu haut en couleur, fait chanter ses cordes dans un programme qui nous entraine au tréfonds de la voix humaine, joué par quatre archets : Opéras à 16 cordes. Mozart maîtrise l’art subtil de tout mettre en scène – même sa musique « pure » est opératique. Sans mot, il arrive à nous conduire dans une intrigue à plusieurs personnages qui s’aiment, se querellent, interagissent ensemble. Chausson écrit son Quatuor à la toute fin de sa vie. Celui-ci s’inscrit dans la lignée de ses chefs-d’oeuvre pour voix tels que Le poème de l’amour et de la mer ; La chanson perpétuelle ou encore son Poème pour violon, quatuor à cordes et piano.

Jeudi 21 janvier • 18h30

Ensemble Coclico | L’art de la mémoire
Chants du Moyen-Âge et de la Renaissance
Ensemble Coclico : Lise Viricel : soprano • Josquin Gest : contreténor • Éric Chopin : basse • Barnabé Janin : ténor et direction • Benjamin Ingrao : ténor
Au Moyen-Âge et à la Renaissance, les partitions musicales sont rares. Privé de support visuel, chaque chanteur doit mémoriser et intérioriser, tout au long de sa vie, un grand nombre de mélodies et de savoir-faire. Ce concert propose une plongée dans la mémoire des chanteurs de l’ensemble Coclico, en puisant dans cette grande boîte à outils pour créer sur le vif des musiques variées, sans qu’aucune ne soit notée sous leurs yeux : chant grégorien, polyphonies virtuoses de l’École Notre-Dame, chanson de trouvère, falsobordone, bouquet garni de canons et improvisationà cinq voix en direct autour d’une mélodie composée par le public.

Février

Jeudi 11 février • 18h30

Lecture musicale | Le jour où Nina Simone a cessé de chanter
Anne Rauturier : récitante • Malou Oheix : chant et piano
Ce texte est une confession et un cri, celui de Darina al-Joundi qui raconte la folie de la guerre civile qui a ravagé le Liban durant dix sept ans et qui lui a donné à vivre ses plus beaux amours et ses pires désillusions. Récit de vie, récit de femme, récit d’émancipation, « Le Jour où Nina Simone a cessé de chanter » alterne gravité, drôlerie, violence… et témoigne d’une magnifique et contagieuse pulsion de vie. Dans cette lecture-concert, Anne Rauturier et Malou Oheix font dialoguer le texte avec des chansons de Nina Simone, ainsi que les voix de Fairouz et Mahmoud Darwich, composant un véritable hymne à la liberté.
Non adapté aux enfants de moins de 12 ans

Mars

Jeudi 18 mars • 18h30

Théâtre musical | Stravinsky : L’Histoire du soldat
Marie-Violaine Cadoret : violon • Elisabeth Allain : contrebasse • Pierre Gallier : clarinette • Philippe Piat : basson • Luc Herbault : trombone • Gaël Coutier : cornet à piston • Nathalie Laurent : percussion • Anne Rauturier : récitante • Valérie Fayet : direction
Composé par Stravinsky en 1917 pour sept instrumentistes et récitants et conçu dans l’esprit du théâtre de tréteaux, ce « mimodrame » marque la naissance du théâtre musical en France. Le texte poétique de Charles- Ferdinand Ramuz raconte la quête désespérée du bonheur illusoire d’un soldat en permission. Stravinsky y alterne avec maîtrise et humour différents styles musicaux tel que le jazz, le tango, la marche militaire ou le ragtime avec une rythmique omniprésente.
À voir en famille, à partir de 7 ans

Jeudi 25 mars • 18h30

Duo chant - piano | Sehnsucht : la nostalgie de l’avenir
Ludwig van Beethoven – Franz Schubert – Johannes Brahms – Hugo Wolf – Alban Berg
Isabel Soccoja, voix • Chara Iacovidou, piano
Motif récurrent de la poésie romantique allemande, le mot « Sehnsucht » est souvent traduit en français par « nostalgie ». La « Sehnsucht » n’est cependant pas tournée vers le passé, mais regarde plutôt vers l’avenir, vers le lointain ; elle exprime plutôt une aspiration, un désir sublimé, une quête de l’inconnu. Terreau fertile pour l’inspiration de compositeurs tels que Beethoven, Schubert, Brahms, Wolf ou Berg, cet état d’âme semble avoir une résonance singulière dans la situation actuelle, où nous avons tous cette « nostalgie de l’avenir », celui qui nous manque, qu’on imagine, et qu’il nous reste à inventer…

Avril

Jeudi 1er avril • 18h30

Trio avec piano | Classiques viennois : Haydn, Beethoven
Joseph Haydn : Trio en do majeur n°43 – Ludwig van Beethoven : Trio opus 97 « À l’Archiduc »
Blandine Chemin : violon • François Girard : violoncelle • Ludovic Frochot : piano
Joseph Haydn compose tout au long de sa vie une cinquantaine de trios pour piano et cordes à l’imagination exubérante, instituant une formation phare dans le répertoire de musique de chambre. Son trio n°43 composé en 1797 faisait notamment l’admiration de Mendelsohnn « qui n’en revenait pas d’étonnement qu’une chose si belle puisse exister ». Quinze années après, son ancien disciple Beethoven publie son septième trio « À l’Archiduc » oeuvre magistrale et lyrique, emblématique de l’écriture beethovénienne.

Jeudi 8 avril • 18h30

SubuteX | Roller Derby
Sven Michel : batterie, trombone • Xavier Thibaud : saxophone baryton • Jean-Jacques Bécam : guitare
SubuteX pourrait être le substitut d’une formation née dans les 90’s : un esprit grunge déjanté, un « je m’en foutisme » pas du tout en accord avec notre société en marche. À grand coup de riffs, le power trio instrumental invente un répertoire où l’improvisation côtoie les frontières de l’afro-jazz, du rock indé, du post punk... affranchie des barrières esthétiques.

Jeudi 15 avril • 18h30

Ensemble Nanyin de Quanzhou | Chants du Sud
Musique ancienne de Chine
Enhui Chen : chant, luth pipa • Qingya Cai : chant, percussions • Zhaoling Zhang : luths • Jianjun Zhuang : vielle chinoise à deux cordes • Xinjie Chen : flûte de bambou • Dandan Wang : direction
Art d’un suprême raffinement, la musique Nanyin est un des joyaux de la tradition musicale chinoise. Née il y aplus d’un millénaire, le long de la côte sud-est de la Chine, elle est empreinte de douceur et de délicatesse. Le chant est accompagné par différents luths et percussions : carillon, bloc de bois, cloches, xylophone...

Jeudi 22 avril • 18h30 • entrée libre

Final musique de chambre | Élèves du Conservatoire
Rendez-vous avec un programme surprise !
Chaque année, nous ouvrons la scène aux grands élèves parvenus en fin d’études au Conservatoire après la présentation au jury de leur programme de musique de chambre. Le contenu est annoncé deux jours avant le concert : le principeest celui d’une programmation croquée sur le vif par le jury venu entendre ces élèves, dont l’horizon est parfois celui d’une carrière professionnelle.
Public abonné : réservation possible dans le cadre de votre abonnement (à préciser sur le bulletin de
réservation) / Non abonné : entrée libre le soir-même, dans la limite des places disponibles.